Le PORTAIL de vos litiges & de vos droits

Réglez tous vos litiges du quotidien

Réglez tous vos litiges grâce à une procédure en ligne simplifiée et sans frais d'avocat ! Régler un litige
Immobilier / Litiges locatifs Publié le : 25/04/2017

Assurance loyers impayés : Que faire en cas de refus d'indemnisation ?

25/04/2017

Tags : assurance loyers impayés, loyers impayés, garantie loyers impayés, locataire, propriétaire, loi ALUR, locataire mauvais payeur, locataire ne paie pas ses loyers, indemnisation, refus d'indemnisation, imposition loyers impayés, recouvrement, dette locative, procédure, recours

 

La mise en œuvre de l'assurance contre les loyers impayés

Vous avez conclu un contrat de bail avec un locataire mais celui-ci ne s'acquitte plus de ses loyers. Vous vous tournez alors vers votre assurance auprès de laquelle vous avez souscrit une assurance contre les loyers impayés afin d'être indemnisé. Votre assurance refuse de faire droit à votre demande. Vous pouvez contester cette décision.

 

L’essentiel.

 

Ce que dit la loi : Les contrats tiennent de loi aux parties qui les concluent. En matière de contrat de bail, le locataire a une obligation de payer ses loyers. Pour le contrat d'assurance loyers impayés, cela signifie que le bailleur doit respecter des conditions précises pour demander l'indemnisation. Dès lors qu'elles sont respectées, l'assurance est tenue d'honorer son obligation d'indemnisation prévue dans les termes du contrat.

Délai pour agir : 2 ans

Procédure simplifiée par Internet : Litige.fr permet d'effectuer l'intégralité des démarches en ligne, depuis l'envoi d'une Mise en Cause gratuite jusqu'à la saisine du Tribunal compétent.

 

Envoyer gratuitement une Mise en Cause

 

|  CADRE & PRINCIPES  |

 

Les recours du bailleur face au locataire mauvais payeur

 

L'obligation de payer du locataire

 

L​e locataire qui signe un contrat de bail est lié par ce contrat (article 1103 du Code civil).

Cela signifie qu'il doit respecter les obligations contenues dans le contrat, dont celle, essentielle et centrale, de payer le loyer aux échéances conveues (article 7 de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs).

En ne payant pas ses loyers, le locataire ne respecte pas son obligation, ce qui ouvre le droit au bailleur d'engager une procédure recouvrement, voire de demander la résiliation du contrat de bail (article 24 de la loi du 6 juillet 1989).

 

À noter : les loyers impayés sont aussi imposés !
Cliquez ici pour consulter notre article sur le sujet

 

Le propriétaire peut faire appel à un huissier de justice qui va délivrer au locataire un Commandement de payer. Cet acte juridique dresse le bilan exhaustif de la dette locative, mois par mois, en indiquant de manière rigoureuse, les mensualités partiellement ou intégralement impayées et les éventuels montants perçus par la CAF (Caisse d'Allocation Familiales). La somme des mensualités constitue la dette locative. Le locataire dispose alors de deux mois pour s'en acquitter.

 

  SERVICE EXPULSION LITIGE.FR      01 55 04 83 60    Prix d'un appel local - numéro non surtaxé

 

Envoyer un Commandement de payer au locataire

 

En parallèle, et pour se prémunir face à cette situation, le bailleur a pu souscrire à une assurance contre les loyers impayés.

 

L'Assurance contre les loyers impayés

 

Que contient un contrat d'Assurance loyers impayés ?

 

L'Assurance loyers impayés ou aussi Garantie des Loyers Impayés (GLI) permet au bailleur de sécuriser ses revenus et faire face aux risques locatifs.

Chaque compagnie d'assurance définit les critères d'éligibilité des contrats de bail en fonction notamment des caractéristiques, notamment en matière de solvalibilité, du locataire. Toutes demandent néanmoins que son salaire soit au moins 3 fois supérieur au montant du loyer et la preuve de l'absence de difficulté de paiement des loyers sur une période donnée, puvant aller jusqu'à 12 mois.

L'Assurance loyers impayés garantit également les frais de contentieux correpsondant aux sommes engagées par le propriétaire pour réclamer le paiement des loyers auprès du locataire.

Le plus souvent, le contrat propose également des garanties contre les frais de détérioration du logement (au-delà du dépôt de garantie), l'indemnisation du bailleur en cas de départ prématuré du locataire et l'assurance de vacance locative correspondant au paiement des loyers entre deux contrats de bail.

 

La mise en œuvre de l'Assurance loyers impayés

 

La plupart des contrats d'assurance contre les loyers impayés contiennent dans les conditions de mise en œuvre des exigences strictes sur les démarches préalables devant être effectuées par le bailleur.

Il s'agit principalement des réclamations auprès du locataire mauvais payeur sous forme de tentative de résolution à l'amiable du litige, puis de Commandement de payer exposées ci-dessus.

En l'absence de la réalisation de ses étapes auprès de locataire, la plupart des assurances considèrent qu'elles ne doivent pas se substituer à l'inaction du bailleur et refusent de l'indemniser sans qu'il ait tenté de recouvrir les loyers.

Après avoir réalisé ces démarches, le bailleur a lors la possibilité de se tourner vers son assureur pour demander l'indemnisation prévue au contrat, via une déclaration de sinistre, en apportant à son dossier les pièces justiificatives des démarches accomplies.

L'assurance prend alors le contrôle de la procédure et s'adresse directement au locataire pour qu'il effectue le paiement des loyers dus.

Comme dit plus haut, chaque contrat d'assurance aménage ses conditions d'indemnisation. Le bailleur doit donc être vigileant aux modalités de mise en oeuvre et aux exigences préalables qui pourront ouvrir droit à indemnisation.

Cependant, puisque chaque partie doit se conformer aux exigences du contrat, si le bailleur respecte les termes du contrat, l'assurance ne peut refuser de l'indemniser pour des motifs étrangers au contrat.

 

Il est à noter qu'en vertu de l'article 22-1 de la loi du 6 juillet 1989, le bailleur qui souscrit à une assurance ne peut demander de caution au locataire (sauf étudiant ou apprenti).

 

 

|  PROCÉDURE  |

 

Demander l'indemnisation à l'Assurance loyers impayés

 

1° Conciliation à l'amiable avec l'assurance

 

Litige.fr propose tout d’abord d’envoyer une Mise en Cause à l'assureur. La Mise en Cause est une lettre dans laquelle il est demandé à l'assureur de vous indemniser en vertu du contrat qui vous lie. L’envoi de cette Mise en Cause est gratuit, directement disponible via Internet :

 

Envoyer une Mise en Cause

 

2° Que faire si l'assurance ne répond pas à la Mise en Cause ?

 

Sans réponse sous huit jours, dautres poursuites sont envisageables. Dans un premier temps, Litige.fr permet l'envoi Mise en Demeure à l'assureur de respecter ses obligations d'indemnisation. Cette lettre, motivée juridiquement et accompagnée d'une déclaration au greffe du Tribunal, constitue un avertissement.

Si cette solution n'aboutit toujours pas au résultat souhaité, Litige.fr permet de faire convoquer votre adversaire devant le Juge compétent et de régler le litige au Tribunal. 

 

Engager une procédure

 

Bien souvent un coup de pression juridique suffit à résoudre un litige.

La Mise en Cause est un courrier envoyé gratuitement à votre adversaire en vue d'obtenir un règlement amiable de votre litige.

Mec sample badge 01dba610725b5f49d440c792b6d0d1513a2436e84ca940777173ef306a47ac11

En l'absence de réponse satisfaisante dans un délai de 8 jours, le service vous proposera alors d'engager les poursuites judiciaires adaptées.

Régler un Litige

Envoyez gratuitement
une lettre de Mise en Cause
à votre adversaire
Saisissez le Tribunal
par Internet, sans avocat

  • Votre litige concerne :