Le PORTAIL de vos litiges & de vos droits

Réglez tous vos litiges du quotidien

Réglez tous vos litiges grâce à une procédure en ligne simplifiée et sans frais d'avocat ! Régler un litige
Publié le : 14/02/2017

Licenciement abusif : Vos recours et procédures simplifiés

Thèmes :
licenciement abusif, licenciement, indemnités, indemnité de licenciement, prud'hommes, travail, employeur, employé, litige, salaire, congés, conciliation, recours
14/02/2017


Licenciement abusif : quels sont vos droits ?

Prétextant une situation économique difficile ou tout autre motif, votre employeur vous licencie. Le contexte et les motivations avancées ne vous paraissant pas justifier une telle décision, vous vous interrogez sur les recours à votre disposition pour la contester.

L’essentiel.

Ce que dit la loi : Tout licenciement, qu'il soit économique ou personnel doit reposer sur une cause réelle et sérieuse (art. L. 1232-1 et L. 1233-2 du Code du travail)

Délai pour agir : 2 ans à compter de la notification de licenciement (article L. 1471-1 du Code du travail)

Procédure simplifiée par Internet : SaisirPrudhommes.com permet de demander une résolution du litige à l'amiable par l'envoi d'une Mise en Demeure. En l'absence de réponse satisfaisante de l'adversaire, SaisirPrudhommes.com permet la saisine du Conseil de prud'hommes, en ligne, sans besoin d'un avocat.

Engager une procédure

|  CADRE & PRINCIPES  |

Le licenciement sans cause réelle et sérieuse

Tout licenciement, qu'il soit économique ou personnel doit reposer sur une cause réelle et sérieuse (art. L. 1232-1 et L. 1233-2 du Code du travail). A défaut de l'existence d'une telle cause, il sera jugé comme étant abusif.

La jurisprudence de la Cour de cassation précise les définitions d'une cause réelle et sérieuse :

Pour ne pas être considéré comme abusif, le licenciement doit présenter : 

1/ Une cause réelle

La cause doit exister, c'est-à-dire qu'elle est objectivement appréciable, qu'il est possible de la vérifier. Il a pu ainsi être jugé que la simple perte de confiance en un salarié ne constitue pas un motif de licenciement (Cass. soc., 29 novembre 1990). En revanche, le licenciement issu de l'opposition systématique de l'employé contre ses supérieurs hiérarchiques résultant en une mésentente en est une (Cass. soc., 29 mai 2001).

La cause doit également être exacte, c'est-à-dire qu'elle ne doit pas être un prétexte destiné à couvrir un motif tel que la discrimination.

2/ Une cause sérieuse

La notion renvoie ici en l'existence d'une certaine gravité de la cause, qui empêche l'entreprise d'envisager la poursuite du contrat sans que cela ne lui porte préjudice. Il peut ainsi s'agir de fautes graves ou lourdes.

Le Conseil de prud'hommes compétent peut seul apprécier le caractère abusif ou non du licenciement. S'il le juge abusif, plusieurs solutions peuvent alors intervenir : le salarié peut être réintégré dans l'entreprise (art. L. 1235-3 du Code du travail) ou peut lui être octroyée une indemnité, qui ne peut être inférieure aux 6 derniers mois de salaire, et qui s'ajoute à l'indemnité de licenciement, de préavis et de congés payés.

L'employé peut également demander des dommages et intérêts en réparation du préjudice subi, notamment moral et en vertu de l'article 1240 du Code civil.

|  PROCÉDURE  |

Engager un recours pour licenciement abusif

Conciliation à l'amiable avec l'employeur

Dans un premier temps, SaisirPrudhommes.com vous permet d'envisager une résolution amiable du litige vous opposant à votre adversaire par l'envoi d'une Mise en Demeure accompagnée d'une déclaration au greffe. La Mise en Demeure est une lettre RAR motivée juridiquement par laquelle vous adressez formellement vos requêtes à votre adversaire et le mettez en demeure d'exécuter ses obligations ou de cesser les agissements litigieux.

Envoyer une Mise en Demeure

Saisine du conseil de prud'hommes pour licienciement abusif

En l'absence de réponse satisfaisante dans le délai imparti, SaisirPrudhommes.com permet la saisine du Conseil de prud'hommes compétent et l'obtention d'une date d'audience. Cette première audience consiste en une tentative de conciliation. Si aucun accord ne peut être trouvé, les parties se présentent alors à l'audience de jugement pour présenter leurs revendications.

Saisir le conseil de Prud'hommes