Le PORTAIL de vos litiges & de vos droits

Réglez tous vos litiges du quotidien

Réglez tous vos litiges grâce à une procédure en ligne simplifiée et sans frais d'avocat ! Régler un litige
Immobilier / Litiges locatifs Publié le : 23/10/2018
RETOUR AU SOMMAIRE

Expulsion d'une place de parking : Les recours du locataire

23/10/2018

Tags : parking, locataire, propriétaire, voiture, location, expulsion, bailleur, bail, vente, droit, litige, recours, acquéreur, action, propriété

Je suis locataire d'une place de parking mais je viens d'être expulsé car le propriétaire a vendu l'emplacement, quels sont mes droits et recours ?
 

Vous êtes locataire d'une place de parking, par exemple afin de pouvoir stationner au mieux dans votre quartier car vous n'avez pas de parking dans votre immeuble. On vient de vous expulser, vous refusant ainsi tout accès à la place de parking dont vous êtes locataire car la place de parking a été vendue. Que pouvez-vous faire ? Cette expulsion est-elle autorisée ? Pouvez-vous agir pour obtenir réparation ?
 

L'essentiel

 Ce que dit la Loi : articles 1736 à 1750 du Code Civil : votre propriétaire ne peut pas vous expulser sans respecter certains délais et sans vous allouer des dommages et intérêts. 

➜ Procédure simplifiée pour agir : si vous avez été expulsés de votre location et que vous souhaitez faire valoir vos droits à l'encontre de votre propriétaire, vous disposez de moyens d'agir. Litige.fr vous permet d'adresser une première Mise en Cause à votre adversaire, gratuitement, afin de concilier ce litige à l'amiable :

ENVOYER UNE MISE EN CAUSE



|  CADRE & PRINCIPE  

Les droits du locataire contre l'expulsion.


Vous êtes locataire d'une place de parking indépendamment de toute location de logement, que se passe-t-il si le propriétaire décide de vendre la place de parking pendant que vous êtes locataire ? 

●  Puis-je être expulsé par le nouvel acquéreur de la place de parking ? 

Dans le cas où le propriétaire décide de vendre la place de parking, vous pouvez être expulsé mais sous certaines conditions et dans un cas précis. Si ces conditions ne sont pas remplies vous avez le droit d'agir contre le nouvel acquéreur ou le bailleur pour obtenir réparation. 

Si le propriétaire vend la chose louée (en l'espèce la place de parking), vous ne pourrez pas être expulsé par le nouvel acquéreur si votre bail constitue un acte authentique ou s'il est daté d'une date certaine (article 1743 du Code Civil). En revanche, si votre bail n'est pas fait par acte authentique ou s'il n'est pas daté avec certitude, alors l'expulsion est possible. 

●  Y a-t-il un délai d'expulsion à respecter ? 

Si le bail a été fait sans écrit, le propriétaire peut mettre fin à la location mais il doit respecter les délais fixés par l'usage des lieux (article 1736 du Code Civil). Il appartient au Tribunal d'Instance de déterminer la durée du préavis. 

Si le bail est écrit mais qu'aucune durée n'est prévue dans le contrat de location alors le bail est présumé être pour une durée indéterminée et chaque partie peut y mettre fin, quand elle le souhaite, sans justification. Celui qui met fin au bail devra cependant respecter le délai de préavis prévu dans le contrat. 

Le nouvel acquéreur ne peut vous expulser que s'il vous informe dans les délais fixés par l'usage des lieux (article 1748 du Code Civil).

●  Je suis expulsé de ma location, puis-je obtenir des dommages et intérêts ? 

Si dans le cas d'une vente vous êtes expulsé de la place de parking, alors vous avez le droit à une compensation financière. En effet, le locataire ne peut en aucun cas être expulsé sans obtenir de dommages et intérêts de la part du bailleur ou à défaut du nouvel acquéreur (article 1749 du Code Civil).

Si dans le contrat de location les parties ont prévu qu'en cas de vente de la place de parking, le nouvel acquéreur pouvait expulser le locataire sans que ne soit prévu la moindre indemnisation vis-à-vis du locataire, alors c'est le bailleur initial qui doit indemniser le locataire (article 1744 du Code Civil). Dans le cas inverse, ce sera au nouvel acquéreur de vous indemniser. 

Attention: si votre bail n'est pas fait par acte authentique ou s'il n'est pas daté avec certitude, alors vous ne pourrez pas obtenir de dommages et intérets (article 1750 du Code Civil). 



|  PROCÉDURE  

Locataire d'une place de parking : agir en cas d'expulsion. 


Tentative de condiliation à l'amiable avec le bailleur/le nouvel acquéreur


Si vous avez été expulsé de la place de parking dont vous étiez locataire parce que votre bailleur a vendu l'emplacement, si vous pensez que vos droits n'ont pas été respecté, que vous n'avez pas obtenu les dommages et intérêts qui vous étaient dûs ou si les conditions d'expulsion n'ont pas été respectées, vous pouvez agir en votre faveur en envoyant dans un premier temps une Lettre de Mise en Cause sur Litige.fr

ENVOYER UNE MISE EN CAUSE

Procédures amiables et judiciaires contre le bailleur/le nouvel acquéreur


Sans réponse sous huit jours, d'autres poursuites sont envisageables. Dans un premier temps, Litige.fr permet d'adresser une Mise en Demeure à l'artisan. Cette lettre, motivée juridiquement et accompagnée d'une déclaration au greffe du Tribunal, constitue un avertissement.

Si cette solution n'aboutit toujours pas au résultat souhaité, Litige.fr vous permet de faire convoquer le peintre en bâtiment devant le Juge compétent et de régler le litige au Tribunal. 

ENVOYER UNE MISE EN DEMEURE

Bien souvent un coup de pression juridique suffit à résoudre un litige.

La Mise en Cause est un courrier envoyé gratuitement à votre adversaire en vue d'obtenir un règlement amiable de votre litige.

Mec sample badge 01dba610725b5f49d440c792b6d0d1513a2436e84ca940777173ef306a47ac11

En l'absence de réponse satisfaisante dans un délai de 8 jours, le service vous proposera alors d'engager les poursuites judiciaires adaptées.

Régler un Litige

Envoyez gratuitement
une lettre de Mise en Cause
à votre adversaire
Saisissez le Tribunal
par Internet, sans avocat

  • Votre litige concerne :