Encadrement des loyers à Paris : Comment faire baisser votre loyer ?

Encadrement des loyers à Paris :
Thèmes :
immeuble, propriétaire, locataire, appartement, loyers, encadrement, loi alur, décret duflot, recours, action en diminution, logement, loyer élevé, paris
Par Judith F. Lu 2636 fois Mise à jour le : 23/01/2020 Publié le : 29/07/2016


Votre loyer est trop élevé par rapport aux exigences légales ? Comment agir en diminution de loyers ? 


Vous êtes locataire d'un appartement mais vous réalisez que le loyer est trop élevé par rapport aux exigences légales et notamment à la loi d'encadrement des loyers. Pouvez-vous agir contre votre propriétaire ? Comment faire baisser son loyer ?


L'essentiel.


 Ce que dit la Loi : dans le cas du renouvellement d'un contrat de bail, l'article 17-2 de la Loi du 6 juillet 1989 dispose qu'une action en diminution de loyers peut être engagée si le montant du loyer fixé dans le bail, hors montant du complément de loyer si il y en a un, est supérieur au montant du loyer de référence majoré. Ainsi, l'action en diminution de loyers est disponible pour l'instant à Paris et dans le cas d'un renouvellement de bail. Le propriétaire peut également engager une action en réévaluation du loyer si celui-ci est inférieur au loyer de référence minoré

 Délais pour agir : 

  • Première mise en location : 1 mois à compter de la signature du bail ;

  • Renouvellement du bail : 6 mois pour le propriétaire et 5 mois pour le locataire avant la fin du bail.

 Procédure simplifiée pour agir : Litige.fr permet d'effectuer l'intégralité des démarches en ligne, depuis l'envoi d'une Mise en Cause gratuite1 jusqu'à la saisine du Tribunal compétent.

 

Envoyer une Mise en Cause 

 

|  CADRE & PRINCIPES  |

Loyer trop élevé, assez des abus des propriétaires à Paris : comment faire respecter l'encadrement des loyers ?


Dans quels cas le locataire peut-il agir en diminution de loyer ? 


Si toutes ces conditions sont remplies, le locataire peut agir :

  • Lorsqu'il est locataire d'un logement meublé ou vide ;
  • Situé à Paris ;
  • Que le contrat de bail se renouvelle ;
  • Et que le loyer (en dehors du complément de loyer) est supérieur au loyer de référence majoré. 


De même, le propriétaire peut agir en réévaluation du loyer si le logement est meublé ou vide, situé à Paris, que le contrat de bail se renouvelle et que le loyer est inférieur au loyer de référence minoré. 

 

Quels sont les délais pour le bailleur ou le locataire pour agir ? 


Lorsque le bail s'apprête à être renouvelé, chacune des parties au bail peut proposer un nouveau montant pour le loyer. Le propriétaire, s'il souhaite le rehausser, et le locataire, s'il souhaite le baisser :

  • Pour le bailleur : il dispose d'un délai de 6 mois avant la fin du contrat ;
  • Pour le locataire, il dispose d'un délai de 5 mois avant la fin du contrat. 


La proposition du nouveau montant se base sur le loyer de référence majoré ou minoré en vigueur au moment de la proposition. 

 

Sur quel fondement le locataire peut-il baser son action en diminution de loyers ? 


Le locataire utilise comme loyers de référence les loyers "habituellement constatés dans le voisinage pour des logements comparables". De quoi s'agit-il exactement ? Des loyers de logements situés par exemple dans le même groupe d'immeubles, ou dans un autre groupe d'immeubles mais qui comporte des caractéristiques similaires et se trouve dans la même zone géographique. Ces références sont définies par Décret en Conseil d'État.

Le locataire doit fournir 3 références au minimum, et 6 références pour les communes faisant partie d'une agglomération de plus d'un million d'habitants.
 

Les conditions à respecter 


Lorsqu'un nouveau loyer est proposé, la notification doit comporter obligatoirement les dispositions de l'article 17-2 I de la Loi du 6 juillet 1989 ainsi que le loyer de référence majoré ou minoré sur lequel se sont basés les parties. Ces informations doivent obligatoirement figurer sur la notification sous peine de nullité. 
 

PROCÉDURE  | 

Comment agir en diminution de loyers ?
Quelle est la procédure à respecter ?
 


Tentative de conciliation amiable avec le propriétaire


Litige.fr permet tout d’abord d’envoyer une Mise en Cause au bailleur. La Mise en Cause est une lettre de conciliation amiable avec l'adversaire. Le plaignant décrit de manière précise le litige qui l'oppose à son adversaire et lui expose ses requêtes. L'adversaire dispose de 8 jours pour répondre, sous peine de s'exposer à d'autres poursuites. L’envoi de cette Mise en Cause est gratuit1, directement disponible via Internet :

Envoyer une Mise en Cause 

Procédures amiables et judiciaires avec DemanderJustice.com


Sans réponse sous huit jours, d'autres poursuites sont envisageables. Dans un premier temps, Litige.fr permet d'adresser une Mise en Demeure au propriétaire. Cette lettre, motivée juridiquement et accompagnée d'une déclaration au greffe du Tribunal, constitue un avertissement.

Si cette solution n'aboutit toujours pas au résultat souhaité, Litige.fr vous permet de faire convoquer l'adversaire devant le Juge compétent et de régler le litige au Tribunal. 

- ATTENTION - : le Juge doit être saisi avant le terme du contrat de bail ! 

LANCer une procédure