Le PORTAIL de vos litiges & de vos droits

Réglez tous vos litiges du quotidien

Réglez tous vos litiges grâce à une procédure en ligne simplifiée et sans frais d'avocat ! Régler un litige
Publié le : 02/11/2020

Référé expertise immobilier : La procédure et ses avantages

Thèmes :
référé expertise immobilier, expert judiciaire, travaux, malfaçons, dommages, tribunal administratif
Par Anna D. 02/11/2020



Définition : le référé expertise
 

Le référé expertise - ou référé instruction - permet de demander au juge de prescrire toute mesure utile d’instruction ou d’expertise, dans le cadre du règlement d’un litige (article 145 du Code de procédure civile).

Cette action en justice permet de faire nommer un expert judiciaire, au moyen d’une procédure relativement rapide (le référé). L’expert donne un avis « technique », pour éclaircir la situation.
 

Ce qu'il faut savoir sur le référé expertise
 

 Dans quels cas ?
 

Si des dommages ou des malfaçons apparaissent suite à la construction d’un bien immobilier ou à la réalisation d’importants travaux, le maître d’ouvrage peut engager une action en responsabilité et demander réparation au constructeur ou à l’entreprise responsable des travaux.

Une mesure d’expertise peut être demandée par le maître d’ouvrage avant tout procès au fond, même s’il n’existe aucune décision administrative préalable ou si aucune action en justice n’a encore été engagée pour résoudre le conflit. 

Contrairement à d’autres types de référés, le caractère urgent de la situation n’est pas une condition obligatoire pour demander un référé expertise.
 

Déroulement et durée de l’expertise
 

Le maître d’ouvrage adresse sa requête au tribunal administratif, avec ou sans l’assistance d’un avocat. Cette requête doit exposer l’objet de la demande, les faits et les arguments démontrant le bien fondé de la requête.

Si la requête est acceptée, le juge fait procéder aux mesures d’expertise sollicitées (il désigne notamment un expert judiciaire). La partie adverse doit en être informée. Elle doit pouvoir participer aux opérations d’expertise et disposer d’un délai de réponse. 

La durée de l’expertise judiciaire dépend de la complexité et de l’étendue de la mission confiée à l’expert. Une fois sa mission terminée, il rend son rapport d’expertise. Ce rapport est ensuite notifié au demandeur.