Le PORTAIL de vos litiges & de vos droits

Réglez tous vos litiges du quotidien

Immobilier / Litiges locatifs Publié le : 16/04/2018
RETOUR AU SOMMAIRE

Se porter garant : Quels sont les risques ?

16/04/2018

Tags : se porter garant, caution solidaire, caution location, garant, garant location, cautionnaire, caution appartement, caution logement, caution loyer, caution solidaire location

La caution du locataire s'engage à payer la dette locative

 

Se porter garant implique de signer un contrat de cautionnement, par lequel la caution s'engage auprès du propriétaire à payer les dettes locatives du locataire déterminées dans le cautionnement et pour la durée prévue au contrat. Le garant, dans ces conditions, s'expose à un risque financier important. Il peut néanmoins se retourner contre le locataire avant ou après paiement des dettes pour obtenir le remboursement des sommes.

Toute personne physique - un parent ou un proche en général - peut se porter garant d'un locataire. Le propriétaire est libre de refuser à titre de caution toute personne qui ne présente pas des garanties de solvabilité suffisantes.

 

L'essentiel.

 

Ce que dit la loi : la loi du 06 juillet 1989 établit les modalités de mise en œuvre et d'actionnement de la caution de location dans le cadre d'un bail d'habitation. Les articles 2306 et 2309 du Code civil autorisent le garant à se retourner contre le locataire pour obtenir le remboursement des sommes payées pour son compte au titre de ses dettes locatives.

 Délai pour agir : le garant dispose d'un délai de 10 ans pour agir contre le locataire défaillant.

 Procédure simplifiée : Litige.fr permet d'effectuer toutes les démarches en ligne, depuis l'envoi d'une lettre de Mise en cause gratuite jusqu'à la saisine du juge compétent.

ENVOYER UNE MISE EN CAUSE GRATUITE

 

 

 I CADRE & PRINCIPES I

  

L'obligation du garant de payer les dettes locatives du locataire en cas d'impayés

L'étendue de l'engagement de la caution de location

 

Le garant s'engage aux termes d'un contrat de cautionnement, qui détermine :

- La nature des sommes exigibles par le propriétaire auprès de la caution : les dettes locatives incluent les charges et loyers impayés mais peuvent également comprendre les intérêts de retard ainsi que le montant des travaux de réparation du logement, le cas échéant.

- La durée de l'engagement de la caution : le garant s'engage, selon les termes du cautionnement, pour une durée déterminée - le garant est engagé jusqu'à l'échéance du terme - ou indéterminée - le garant peut se désengager à tout moment mais il reste obligatoirement caution jusqu'à la fin du bail en cours.

Caution simple ou caution solidaire

 

Lorsque le garant est caution simple, le propriétaire doit d'abord épuiser tous les moyens de recours contre son locataire avant d'actionner la caution. Seule l'insolvabilité du locataire permet de demander le paiement des dettes locatives à la caution simple.

Lorsque le garant est caution solidaire, le bailleur peut actionner la caution dès le premier loyer impayé. Le garant a l'obligation de payer. À défaut, le bailleur peut le poursuivre en justice pour obtenir le paiement des dettes locatives : le garant risque la saisie de son patrimoine personnel.

 

 

 I PROCÉDURE I

  

Que faire en cas de litige ?

 

Le garant actionné doit dans un premier temps vérifier la validité de son cautionnement. Il peut également demander des délais de paiement. En tout état de cause, le garant peut se retourner contre le locataire défaillant pour obtenir le remboursement des sommes versées au propriétaire.

Procédure amiable

 

Lorsque le locataire est solvable, le garant peut tenter un recouvrement amiable des sommes payées pour son compte au titre de ses dettes locatives. Litige.fr permet d'envoyer une lettre de mise en cause gratuite à cet effet. 

ENVOYER UNE MISE EN CAUSE AU LOCATAIRE

Procédure judiciaire

 

En cas de refus de remboursement par le locataire, Litige.fr permet d'effectuer toutes les démarches afin d'engager une procédure judiciaire, en envoyant tout d'abord une lettre de Mise en demeure au locataire. À défaut de résolution du litige sous huit jours, Litige.fr permet au garant de saisir le juge compétent.

SAISIR LE TRIBUNAL D'INSTANCE

Bien souvent un coup de pression juridique suffit à résoudre un litige.

La Mise en Cause est un courrier envoyé gratuitement à votre adversaire en vue d'obtenir un règlement amiable de votre litige.

Mec sample badge 01dba610725b5f49d440c792b6d0d1513a2436e84ca940777173ef306a47ac11

En l'absence de réponse satisfaisante dans un délai de 8 jours, le service vous proposera alors d'engager les poursuites judiciaires adaptées.

Régler un Litige

Envoyez gratuitement
une lettre de Mise en Cause
à votre adversaire
Saisissez le Tribunal
par Internet, sans avocat

  • Votre litige concerne :